nombre de missions réalisées 21 en 4 mois

distance moyenne parcourue 80 km/mission

distance totale réalisée en mission : 1800 kms

vitesse moyenne de déplacement 5 noeuds

nombre d’heures d’observation 200 heures

propulsion : moteur et voile

moyens marin : voilier sloop de 44 pieds moteur 65 cv diesel

fréquence de sortie : entre 1 et 3 missions / semaine en fonction de la météo

nombre d’observateurs à bord : entre 3 et 6

nombre d’observateurs bénévoles : 40

écoutes hydrophone : 5

vidéos sous-marine : 1

photo ID et vidéos comportement réalisées sur les Grands dauphins

  • espèces d’oiseaux observés : 21 

Sterne Caugek

Sterne Pierregarin

Sterne Naine

Fou de Bassan

Goéland Leucophée

Goéland Argenté

Goéland Leucophée

Océanite Tempête

Puffin Fuligineux

Puffin de Scopoli

Puffin Yelkouan

Puffin des Baléare

Puffin Cendré

Mouette Mélanocéphale

Mouette atricille

Labbe Parasite

Labbe pomarin

Grand Cormoran

Hirondelle Indéterminée

Plongeon Arctique

Pingouin Torda

  • espèces de cétacés observés : 2

Grand Dauphin : 85

Dauphin Bleu et Blanc : 23

  • espèces de poissons observés : 3

Requin peau bleue : 3

Mola-Mola poisson lune : 30

Thon chasses

  • activités humaines observées

Bateaux de pêche loisirs

bateaux moteurs loisirs

voiliers

jets-ski

paddle

canoe - kayaks

bateaux de plongée

bateau de pêche : petits métiers

bateaux de pêche chalutiers

bateau scientifique (IFREMER)

kite surf

wind surf

wing foil

Bilan Carbone 21 missions 460 kg soit 6,3 gr/km, 267 gr/mission/observateur.

Objectifs du projet Point Zéro

L’ONG les PEUPLES de la MER souhaite être un lien citoyen et éducatif des habitants de la région de Leucate, avec les éoliennes flottantes EFGL. Elle souhaite sensibiliser la population à la richesse et la fragilité de la biodiversité marine du Golfe du Lion.

C’est pourquoi, en amont du projet industriel d’installation de la ferme pilote d’ éoliennes flottantes du Golfe du Lion porté par EFGL ENGIE, l’ONG Les PEUPLES de la MER a conçu le projet de réaliser un état initial c'est le projet POINT ZERO de la zone étendue de 10 km2 de protection autour des éoliennes.

Cette zone, centrée sur un territoire marin voit la présence de nombreux cétacés et autres espèces :

5 espèces de Dauphins : Grands dauphins-Tursiops, dauphins Bleus et Blancs, dauphins Commun, dauphins de Rissos, Globicephals,

pour les grands cétacés : Rorquals communs, Cachalots, Baleine à bec de cuvier, Baleines à bosse.

d’autres espèces comme les Poissons Lunes (MOLA-MOLA), Requins Pèlerins, Requins peau bleue, Tortues caouannes, les Raies modulas, espadons, thons ...

ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux pélagiques et d’oiseaux migrateurs : Puffins, Goelands, Macareux, Pingouins torda, Fous de bassan, Milans noir...

Même si certaines observations sont exceptionnelles comme la Baleine à bosse(observée à Cerbère lors d'une mission BREACH au large de Cerbère), ou sur les canyons en haute mer, la présence attestée de Rorquals communs à 2 reprises durant l'été 2019 à Saint Marie la mer et Gruissan, démontre si l'on peut en douter que toutes les espèces de cétacés présentes sur le Sud du Golfe du Lion peuvent être de passage sur la zone concernée.

Le Grand dauphin - Tursiop truncatus

La richesse de cette région maritime particulière a fait l'objet d'études sur certaines espèces comme le Dauphins-Tursiops espèces protégée

étude GDEGeM Grand dauphin Etude et Gestion en Méditerranée 2015, étude à laquelle nous avons participé au sein de l'association BREACH

“Étant un prédateur supérieur, le Tursiops truncatus régule les niveaux trophiques inférieurs et permet de rendre compte de l’état de santé de tout un écosystème. Outre son importance à l’échelle de l’écosystème, le grand dauphin est une espèce d’intérêt au niveau communautaire. En effet, il figure tout d’abord sur la liste rouge de l’IUCN (International Union for Conservation of Nature) (Hammond et al., 2008). Il est aussi présent sur les annexes II et IV de la directive européenne « Habitats Faune Flore » (92/43/EEC), ce qui lui confère le statut d’espèce d’intérêt prioritaire et communautaire, dont l’habitat nécessite la mise en place de mesures de protection passant par la désignation de Zones Spéciales de Conservation (ZSC) dans le cadre du réseau Natura 2000 (Ingam and Rogan, 2002). Un certain nombre d’études ont montrées que le Tursiops truncatus présente des patrons de distribution variés, associés à son comportement qui peut être soit migrateur, soit nomade, ou encore résident.”

Mémoire de Master « Mention Sciences de l’Univers, Environnement, Ecologie Université Pierre et Marie Curie, Paris VI Philippine CHAMBAULT,Juin 2013.

Depuis 15 ans, nous étudions et veillons sur les groupes de Grands Dauphins –Tursiops Truncatus - résidents et autres espèces. La création de l'exposition WILD LEUCATE SAUVAGE (www.wildleucatesauvage.com) à Port Leucate en partenariat avec la commune de LEUCATE en est l'illustration. L'impact de cette exposition nous a démontré le grand intérêt tous âges confondus du public et la faible connaissance des espèces sauvage vivant à portée du littoral.

Le déploiement, l'installation et l'exploitation des éoliennes marines de Leucate/Barcarès auront un impact fort sur les populations locales, on peut se demander légitimement si elles y sont correctement préparées. Cela constitue par ailleurs une chance unique d'étudier la zone durant plusieurs années. L'étude d'impact EFGL prend en compte la présence notamment des Cétacés et plus particulièrement des Grands dauphins nombreux sur cette zone, mais les efforts d'observation et la collecte des données particulièrement sur cette zone sont très faible. EFGL lance une consultation publique pour l'étude d'une « Etat de référence » d'une durée d'un an et sur un nombre total de 10 missions en mer. Ces études sont limitées dans le temps , avec une présence en mer faible (ce qui est légitime compte tenu des difficultés de navigation de la zone en raison de la météo et des moyens nautiques à mobiliser). Ainsi, nous nous mobilisons dans le cadre d'un projet de recherche citoyen sur des protocoles d'observation et documentation des données validées par des Spécialistes.
 

Nos missions

Nos missions bi-hebdomadaires (en fonction des conditions météo et la saisonnalité) font l'objet de saisie d'observation dynamiques sur un tracking de déplacement du bateau au moyen de l'application OBSENMER expert. A cette fin le GECC à mis en place dans sa base de donnée un projet intitulé : Point 0 éoliennes – Sud du Golfe du Lion

parcours type d'une mission

 

rapport 1er jour de mission

OBSENMER - Observation experte.jpg
carteBOUEES.jpg